Les 24 premières heures après l’accouchement
Hello tout le monde, aujourd’hui on a décidé de vous partager nos premiers moments de la venu de notre petit Sandro, bonne lecture..
 

Vendredi 3 janvier, après les premiers soins de post accouchement, les premières heures de la tortue commencent par un peau à peau un peu laborieux avec papa. Il est très agité et pleure sans cesse, je (Matthieu) me retrouve seul après un accouchement éprouvant et long que nous vous raconterons dans un prochain article. Le peau à peau m’a paru une éternité, j’avais pas du tout les bons gestes pour le tenir dans mes bras, je n’osais pas bouger alors que les langes et le bonnet tombaient peu à peu.

La sage femme me dit qu’elle revient rapidement mais 45min plus tard, les bras engourdis et les tympans saignants je me retrouve totalement désemparé. Une rencontre qui commence mal.

Enfin ! Voilà la sage femme qui revient avec un biberon, je me sens rassuré. Elle m’aide à remettre les langes et le bonnet et m’indique la bonne position pour donner le biberon. En quelques secondes un silence de cathédrale vient ponctuer 45min de pleure et débute un moment magique ! Je me retrouve à lui donner son premier biberon et je le sens maintenant apaisé. Les minutes qui suivent écrivent le début d’une merveilleuse aventure, je le trouve beau, c’est mon fils !

Fin du biberon, je donne à la sage femme sa première tenu qui lui vas parfaitement et il vas être temps maintenant de rejoindre maman.

 
 

Pour Moi (Virginie) sonne l’heure du réveil de la césarienne, j’ouvre rapidement les yeux comme je vous raconterais dans l’article de l’accouchement. Je sens de suite que je suis apaisée je n’ai plus les douleurs que j’avais avant de m’endormir juste une petite douleur en bas du ventre (petite par rapport aux douleurs des contractions et de ma contracture dans le dos car après c’est une autre histoire ahah j’avais quand même mal mais je préférais cette douleur) je me sens ZEN et vraiment bien, je me dis que l’enfer des douleurs est terminé.. On me propose de suite de faire venir mon fils sans que je sache s’il va bien ou non ! J’ai envie de le voir et de savoir s’il va bien mais je m’en sens pas capable et je reste les yeux fermés. Quelques minutes plus tard je me réveille vraiment et là je demande à voir ma petite tortue et Matthieu. Le temps passe au ralenti et ils n’arrivent toujours pas ! Je demandais sans cesse à la sage femme quand allaient-ils arriver ? Et elle, toujours la même réponse : Ils arrivent.. Je stressais un peu de les voirs, j’avais peur de ma réaction surtout, car je suis assez pudique et là je savais que tout le monde allait me regarder rencontrer mon fils.

Finalement, au loin, je vois la sage femme avec bébé tortue dans les bras et Matthieu à coté. On me le montre de profil et on me le pose à coté de Moi dans le lit. Je le trouve tout de suite très beau je n’ai d’yeux que pour lui et Matthieu. Je lui prends sa petite main avec mon doigt qu’il me serre. Je regarde Matthieu et je lui dis qu’il est beau. Il était tout apaisé mon petit mec. 

5-10 minutes plus tard j’ai demandée qu’on me le reprenne car je commençais à plus rien entendre dans mes oreilles, à me sentir un peu mal et à gonfler du visage, des mains, des pieds et à devenir rouge au niveau du buste et de la gorge. Pour couronner le tout, une tension qui monte à 17. Je commence à vraiment paniquer car l’infirmière ne comprend pas ce qu’il m’arrive (Rien de plus stressant qu’une infirmière vous dise ça). La sage femme prend Sandro avec elle et Matthieu reste avec Moi. À la suite de ça il décide de m’envoyer en réanimation pour être surveiller. Au début seulement la matinée, ensuite la journée et après pour 24H…. une nuit toute seule sans mes deux hommes à cause d’une foutue allergie.. Je vois tout de suite que le service est beaucoup moins sympa et plus médicalisé, des personnes en blouse, je suis branchée de partout, j’ai 2 cathéters dans la main, le tensiomètre au bras, plusieurs pinces avec des patchs pour surveiller mon coeur, une sonde.. LE CAUCHEMAR ! Matthieu doit me laisser pour retrouver Sandro, on va de nouveau être séparé.

 

Je (Matthieu) quitte la chambre de Virginie pour aller retrouver Sandro qu’on avait laissé au soin des sages femmes à la maternité. Sur le retour les couloirs de l’hôpital me paraissent interminable et le stress monte petit à petit. J’ai pas dormi depuis maintenant + de 24h, il est 8h du matin, comment vais-je pouvoir assumer un nouveau née dans ses conditions ? Et la chambre de la maternité peut elle m’être attribué sans la maman ? J’en sais rien, je suis perdu, seul.

J’arrive au service des urgences maternité et retrouve la tortue précieusement au chaud dans les bras d’une sage femme assis dans leur salle de pause. On m’annonce que je vais finalement pouvoir monter dans la chambre, premier soulagement. Je prend en main le chariot sur lequel ce trouve les affaires et avec Sandro nous nous dirigeons vers notre nouveau chez nous pour les prochains jours. 

Première bonne impression, la chambre est spacieuse, individuelle, 2 lits et petit frigo, ouf, deuxième soulagement. Une Sage femme m’accueille, me fais le tour du propriétaire et me laisse, seul dans la chambre. Dans un silence angoissant je me retrouve totalement démuni. Je n’ai pas de biberons, je sais pas où sont les couches puis de toute façon je sais rien faire de tout ça.. Sans solutions et épuisé de l’accouchement j’appelle ma soeur, déjà maman de 2 petits monstres. Au début elle me rassure au téléphone mais elle sent bien à ma voix que je suis totalement désemparé. Elle décide finalement de venir me prêter main forte pour que je puisse au moins faire une sieste. Je suis d’un coup rassuré et commence à voir le bout du tunnel.

Une bonne partie de la journée passe, j’ai pu me reposer quelques heures, Sandro à lui aussi dormi, je me sens mieux, prêt à jouer mon rôle de père. Je change ma première couche, je lui donne le biberon, je le câline, je le regarde, on est bien là ! S’en suis une bonne nouvelle, on vas pouvoir aller voir maman dans sa chambre en réanimation ! J’ai qu’une hâte, qu’on se retrouve enfin tout les 3 ! 

 

Je (Virginie) crois finalement que j’avais pas pris conscience que j’avais accouché du fait d’avoir été directement en réa. J’avais l’impression de seulement avoir eu une opération.. A l’instant où je me suis retrouvée seule j’ai appelée ma mère pour tout lui raconter et lui demander de venir avec mon père. J’avais mal ! Je pouvais pas bouger du lit, on m’a même fais la toilette au lit, je pouvais pas voir mon fils et surtout je culpabilisais de mon état et de laisser Matthieu seul.. Malgré tout ça j’ai été rassurée de savoir que ma belle-soeur avait pu venir tenir main forte au papa le temps qu’il se repose. J’apprends aussi qu’ils vont pouvoir venir me voir dans l’après-midi, je suis heureuse !

Mes parents viennent me voir en Réa vers 12h, j’en avais besoin! J’avais des médecins qui venaient h24 me faire des prises de sang, prendre ma température, écrire se qu’ils voyaient sur les écrans et encore plus GLAM, vider ma sonde. Je demande à boire car je n’avais pas bu depuis un moment et avec l’anesthésie générale j’étais assoiffée. Il ne voulait pas car ils attendaient que mes intestins reprennent du service ! Donc j’ai demandée une brume d’eau, j’arrêtais pas de m’en mettre partout sur le visage et dans la bouche ahah ! Je n’avais pas mangée depuis 35h mais toute façon je n’avais pas faim, j’avais perdu mon appétit ! Pendant ce temps-la Matthieu essayé de m’envoyer des photos et vidéos mais je me sentais frustrée de ne pas être là. Mes parents sont allés voir Sandro pour la première fois après être venu me voir donc je n’ai pas pu voir leurs réactions non plus. Je n’étais pas là et je sens que je manque beaucoup d’instant magique…

Matthieu arrive avec Sandro dans l’après-midi mais pas seul… avec mes grands parents… j’ai beau les aimer, je l’ai très mal vécu. J’avais vu mon fils seulement 5 mins vers 5h45 du matin au réveil d’une anesthésie générale… on ne s’était pas retrouvé à 3 encore sans personne et en plus ils sont resté un moment… Je n’avais pas la force de leurs demander de partir.. C’est déjà un énorme manque de pas avoir découvert mon fils à la naissance en même temps que Matthieu mais alors là, qu’on me vole tout ses moments ! Ses premiers instants ! Les premières heures à 3 si importante ! Je me sens frustrée, triste..encore aujourd’hui d’ailleurs.. 

Au finale on à réussi à être seul vers 17h-18h, un soulagement pour moi. Matthieu m’a laissé un peu seul avec Sandro et là c’est la première fois que je lui ai parlé. Il était sur moi et prenait ma bouche dans sa main, me toucher le visage. Il était tout calme j’ai ressenti tellement d’amour à ce moment là, je me suis dis : on a fait ça nous ? Moi et Matthieu? c’est extraordinaire !

Mais pas pour longtemps ! Sans suis encore des visites…

Mes parents sont revenus le soir pour me voir et voir Sandro. On étaient tous réunis dans ma chambre, ma soeur n’a pu venir que tard le soir, elle qui attendait tant cette naissance. A peine avait-elle vu Sandro que la sage femme arrive récupérer Sandro et Matthieu pour retourner à la Mat. Ma soeur se met à pleurer d’émotion et aussi je pense de tristesse car elle ne l’aura pas vu longtemps, à peine quelques minutes. La sage femme lui propose de venir avec eux, elle était contente et j’étais contente pour elle. Moi par contre j’avais le cœur serré de voir mes deux hommes partir et me dire que j’allais être seule dans ma chambre pour dormir. Je suis de nature angoissée et là c’était décuplé…

Mes parents repartent et je me retrouve seule pour la nuit, je n’ai pas beaucoup dormi seulement quelques phases de 30 minutes avec des douleurs liés à la césarienne, la sonde qui me gênait, je n’osais pas bouger mes jambes. J’avais aussi des contractions car l’utérus se remet en place après l’accouchement, et je pensais à mes hommes seule sans moi dans la chambre..

On aurait du être tout les 3 mais la vie en à décidé autrement. La nuit à été longue mais on est venu me voir vers 7h en me disant que j’allais pouvoir repartir à la maternité, j’étais la plus heureuse et Matthieu aussi il était plus qu’impatient. Il me demandait toutes les 5 mins si j’étais sur la route du retour ahah. J’ai pu prendre ma douche avant d’y aller et je suis revenu en fauteuil roulant vers 10h.. UN BONHEUR !

La suite bientôt !

N’hésitez pas à nous suivre sur nos instagram respectif @monsieur_matth et @virginiakln